Quels sont les freins à la création d’entreprise ?

Si l’envie d’entreprendre se développe fortement en France ces dernières années, il existe cependant de nombreux freins à la création d’une entreprise. En effet, certaines craintes ou difficultés peuvent conduire à suspendre ou à renoncer à ses projets entrepreneuriaux. Quels sont ces différents freins et quelles solutions peut-on leur apporter ?

Quels sont les principaux freins à la création d’entreprise ?

La création d’une entreprise peut apparaître longue et fastidieuse. Ainsi, les obstacles semblent multiples à tel point que de nombreux projets ne voient pas le jour. Nous vous présentons les différents types de freins qu’un entrepreneur peut rencontrer lorsqu’il souhaite créer son entreprise.

Les freins liés au marché

La situation économique et les périodes de crise comme celle que l’on a connu en 2020, créent un inconfort et une crainte de manquer de compétitivité. Faire sa place sur un marché existant, demande d’être concurrentiel. Or, lorsqu’on débute dans l’entrepreneuriat, un projet de création d’entreprise peut faire penser à un saut dans le vide : l’incertitude prédomine. C’est souvent celle-ci qui est mal vécue alors même que le salariat parait un gage de stabilité. Ainsi, selon une étude de l’Adie, 23 % des craintes des entrepreneurs en devenir se concentrent sur la nécessité d’avoir un réseau pour se développer et se faire une place.

Les freins liés aux produits ou à la nature de l’activité

Tout nouveau produit ou service lancé sur le marché demande une logistique spécifique. Ainsi, faut-il s’assurer d’avoir un processus de fabrication efficace avec un approvisionnement en matières premières suffisant ou la nécessité d’obtenir des produits dans les temps avec une bonne gestion des coûts.

Si vous retrouvez de similarités dans des entreprises concurrentes, vous pouvez vous poser la question de votre légitimité à vous lancer. Pour les professions libérales ou le domaine du service, Il faut également se faire connaître et attirer une clientèle fidèle. Cela demande un laps de temps plus ou moins long et de faire des ajustements. Cette période critique est parfois source de découragement.

Les freins financiers

Les coûts indispensables à la gestion et à la création d’une entreprise sont, toujours selon l’Adie, une peur de 32 % des porteurs de projet. L’apport personnel est généralement insuffisant et peut paraître faible au regard des investissements matériels parfois importants selon le domaine d’activité. Le rôle du prévisionnel financier est de définir tous les besoins afin de pouvoir par la suite trouver des solutions de financement.

Les freins techniques

Construire un projet cohérent et réaliste prend du temps. Or, beaucoup de personnes considère que celui-ci est un obstacle important. Monter un business plan demande une réflexion approfondie et une bonne connaissance des rouages d’une entreprise. Cela nécessité aussi un certain recul. Le manque d’expérience, d’informations ou d’accompagnement sont souvent les causes de ces freins à la création d’entreprise. La nécessité de se former à certains de ses aspects peut être un problème, par manque de temps ou d’argent, ou simplement par peur d’échouer.

Freins administratifs

La lourdeur administrative française est l’un des premier frein à la création d’entreprise. Le sondage de l’Adie démontre que 43 % de ceux qui renoncent à créer une entreprise ont d’abord cité cet aspect. Certes, les procédures administratives peuvent prendre du temps. Du choix du statut professionnel, aux différents interlocuteurs, tels que la CCI, le CFE, ou Pôle emploi, l’ensemble peut apparaître contraignant.

Certaines professions sont réglementées et nécessitent de fournir des garanties : par exemple, un coiffeur, pour s’installer à son compte, devra nécessairement présenter un Brevet Professionnel. D’autres activités sont régies par des contraintes administratives comme les débits de boisson, ou des règles de déontologie, comme dans certaines professions libérales. Cette multiplicités de statuts et de réglementations apparaissent souvent très floues aux futurs entrepreneurs.

Quelles solutions pour contrer ces freins ?

Heureusement, chacun des freins à la création d’entreprise possède une ou plusieurs solutions adaptées. Ces peurs légitimes ne doivent pas contraindre un porteur de projet à renoncer.

Le business plan permet de s’assurer de la viabilité du projet

La plupart des freins apparaissent alors même que l’entrepreneur n’a pas encore franchi cette étape. Or, après une étude de marché qui porte ses fruits, et tend à montrer qu’il y a une réelle demande sur une gamme de produits ou un service, le business plan permet d’éliminer les freins liés au marché ou aux produits.

En effet le positionnement de l’entreprise sera beaucoup mieux déterminé après une étude fine de la concurrence. C’est de cette manière que vous arriverez à trouver votre place et votre degré de différenciation par rapport aux entreprises existantes. Votre business plan doit vous convaincre avant de convaincre les autres de vous suivre. Il permet également de budgéter le lancement du projet et d’anticiper l’avenir pour déterminer les besoins financiers.

L’existence d’aides financières

Il y a de nombreuses aides financières qui permettent de vous appuyer pour lancer votre projet. NACRE, prêts d’honneur, micro-crédits sont des dispositifs qui seront aussi des leviers pour que les banques décident de vous accorder un prêt. Certaines aides permettent de bénéficier d’allégements fiscaux ou de réduction de charges sociales. Il est donc essentiel de se renseigner, et de confronter ces dispositifs à vos freins financiers.

Un accompagnement dans vos démarches

Les accompagnements existent que ce soit au sein de Pôle emploi si vous êtes chômeur, à la Chambre de Commerce et d’Industrie, à la Chambre des Métiers ou auprès d’associations. Des professionnels sont là pour vous renseigner aussi bien du point de administratif que juridique ou technique. Si vous avez besoin de vous former sur un ou plusieurs aspects, des stages ou des formations complètes existent. Si vous êtes en activité salariée et que vous manquez de temps pour cela, vous pouvez solliciter un Congé Individuelle de formation et financer celui-ci grâce à votre Compte Formation.

Un accompagnement est souvent ce qui manque cruellement et qui entraîne l’apparition de ces différents freins à la création d’entreprise. Si des problèmes de financement de projet peuvent persister, ce n’est pas le principal obstacle car les dispositifs d’aide sont un bon appui. Un rapport commandé par le Ministère de l’Économie en 2015 démontre que seulement 20 % des entreprises se font accompagner et que cela pèse sur leur pérennité. Il est donc essentiel d’être informé et épaulé pour se sentir serein.

Get in Touch

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Get in Touch

22,042FansJ'aime
2,994SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest Posts